Red is dead

La douce vie des prestataires en SSII…

Imaginez une ambiance féodale où le seigneur du coin (ta boite) a le droit de vie ou de mort sur les pauvres paysans de son domaine (toi et les autres tarés de geeks).

affiche pour la campagne "j'aime ma boite"

affiche pour la campagne « j’aime ma boite »

 

Voilà. Vous avez mes dernieres semaines de boulot en tête. J’exagère A PEINE.

 

Donc QUELQU’UN a décidé de me sortir d’une mission pépère, et à côté de chez moi, pour m’envoyer sur un autre compte, inintéressant, mal situé et surtout, surtout avec un festival de CONS.

(Vous leur avez pas dit pour le blog ? )

Donc, ayant déjà fait un remplacement rapide là bas, je connaissais un peu les lieux et les gens.

 

Les gens. J’ai rien à dire sur les collègues. Ils sont sympas et essayent de survivre sans déprimer et/ ou tuer quelqu’un.

 

Quand je dis quelqu’un, je parle du manager. SPOILER : Le manager, c’est toujours lui, le gros c***** de fils de **** de m**** qui te rend dingue à ton taf.

TOUJOURS.

 

Le manager donc. Par où commencer ? C’est un petit roux. Et j’ai rien contre les gens petits, j’en fais partie. La rouquinerie par contre … (j’ai des meches MIEL, pas ROUX). Je m’égare…

Le roux ressemble à un des gamins qui a fait carrière en faisant des vidéos pas drôles dans sa chambre… vous voyez ?

Voila, lui :

cyprien-iov_279440

Et il zozotte (c’est récurrent chez les roux on dirait). Enfin il a un cheveux sur la langue. Il parle bizarrement quoi.

Et son nom veut dire fromage dans une langue étrangère.

meilleur portrait possible

meilleur portrait

 

J’ai dit que je l’aimais pas ?

 

Sa connerie donc. On commence par son incompétence à gérer un service de support ? Je passe sur les détails techniques, mais le minimum est d’anticiper la venue de renforts en leur fournissant tout ce qui est nécessaire pour qu’ils soient opérationnels dans les plus brefs délais.

bla

Ça fait 2 semaines que j’y suis. toujours pas de compte, ni même de badge.

Je suis un peu une “sans-papier”, en situation irrégulière. Du coup, j’en viens à rêver que ça ne soit que temporaire…

 

En attendant j’y suis. Rouy ne me donne pas les moyens de bosser comme il faut, mais voudrait quand même que je puisse tout faire. Du coup toutes les 5 minutes, il se contorsionne pour voir ce que je fais sans oser me demander si je bosse ou si je me tourne les pouces.

Oui, visiblement, j’ai 11 ans ½ et j’ai besoin qu’on me surveille sinon j’oublie que j’ai un travail.

Je ne le prends pas personnellement étant donné qu’il fait ça avec toute son équipe. Oui le petit Cyprien au fromage a de gros problèmes de confiance. Il ne sait pas ce que c’est.

Bien entendu il ne connait rien à son job, il n’a donc aucune crédibilité.

 

Il doit avoir aussi un problème relationnel avec son père. Du coup il cherche de l’affectif avec le directeur du service. A moins qu’il ne soit tout simplement un lèche-bottes ; et qu’il préfère tenter de sauver sa peau auprès de sa boite et de son client tout en écrasant ses collaborateurs, forcément remplaçables…

Je ne me fais pas d’illusions, c’est comme ça quasi partout, je sais.

 

Rouy a ses têtes, si on veut. Par exemple, quand les techniciens devant fermer le service sont deux personnes “plus noirs que des arabes”, il a comme par hasard envie de rester un peu plus tard, jusqu’à la fin quoi..

 

C’est sûrement un hasard.

 

Cependant, Rouy n’est pas à un paradoxe près. Quand il se retrouve avec ces techniciens là, il se sent obligé de partager ses coups de coeur musicaux pour tenter un rapprochement.

Oui, parce que Rouy est un thug au fond de lui. Bien caché sous ses petites chemises cintrées et ses costumes taille enfant de 10 ans, se cache un fan de gangsta rap. Rouy est fan de Biggie Small.

big

Personnellement je refuse de croire à ça (oui c’est une anecdote rapportée, je ne suis pas témoin directe sur ce coup). J’ai mal à mon hip hop en fait. Et puis, ça doit créer une faille spacio temporelle, quelque chose comme ça. C’est tout simplement IMPOSSIBLE.

 

Autre qualité de Rouy, il adore parler. Des gens. Mais pas aux concernés.

Ce serait trop évident.

Donc il pose des questions à ses collaborateurs à propos de leurs collègues. Il leur parle aussi de leur éventuel avenir dans le service…

shut

C’est donc comme ça que j’ai appris que je ne suis pas appréciée par le directeur.

Le gars que j’aperçois une fois dans la journée, qui vient serrer les mains avec tellement de mépris qu’il a du mal à cacher son envie de vomir en voyant tout ce petit peuple ; petit peuple assez “bronzé” comme dirait la rédactrice de “ELLE”.

 

whatever

 

J’aime pas faire de la victimisation à 2 balles, mais ya pas besoin d’être ingénieur pour comprendre ce qui ne lui plait pas ….

funes

 

En temps normal, j’aurais été énervée, scandalisée, et j’en passe.

Là je suis soulagée, et j’attends la libération.

Vous pouvez participer et envoyer vos dons à la fondation “Free Nad Bou” pour payer ma rançon.

Merci.

 

Enz – Petit Chef

 

Publicités

2 réflexions sur “Red is dead

  1. Pingback: Baby Girl | L'enfer, c'est les cons

  2. Pingback: All I want for Christmas | L'enfer, c'est les cons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s